• GetBack Sports

S’équiper pour les sports outdoor : comment concilier confort, isolation et protection ?

À l’heure où les français se tournent de plus en plus vers les activités de pleine nature, un dilemme se pose : comment s’équiper pour les sports outdoor ? Plus précisément, comment rester au chaud tout en évacuant la transpiration ? Et, si possible, comment concilier confort, isolation et protection ?

> Les français et les sports de plein air


En 2018, 66 % des Français de plus de 15 ans ont pratiqué une activité sportive au cours des 12 derniers mois. Parmi eux, 47% déclarent que le plein air est leur cadre de prédilection pour pratiquer du sport, dont 36% en milieu naturel. Sur le podium des activités les plus appréciées dans ce cadre naturel, on retrouve la randonnée pédestre, le vélo ainsi que les sports nautiques et aquatiques.

Mais qui dit plein air dit variations des conditions météorologiques et climatiques ! Et, pour parer le froid et les éventuelles intempéries, nombreux d’entre nous auront tendance à empiler les couches de vêtements, accumulant ainsi pulls en coton, polaires, imperméables et vestes de ski, sans savoir que la solution existe déjà.


> S’équiper pour les sports outdoor : la réponse en 3 couches


Le système des 3 couches est la solution « miracle », qui allie confort et isolation.


La première couche est un vêtement fonctionnel, conçu pour maintenir la température idéale du corps humain. Elle évacue la transpiration, laisse respirer la peau et sèche rapidement.

La deuxième couche, idéalement en laine ou en polaire, isole et réchauffe le corps.

La troisième couche, enfin, est celle qui protège des agressions extérieures. Elle est indispensable puisque, imperméable, elle permet à la couche thermique de conserver ses propriétés même en cas de météo défavorable.


Pour les skieurs, par exemple, la veste de ski regroupe généralement les deux dernières couches, à savoir la couche thermique, protégeant du froid, et celle, extérieure, protégeant des intempéries. Mais en ce qui concerne la respiration de la peau, ce n’est pas encore ça…


Qu’en est-il des mauvaises odeurs, nous direz-vous ?


> L’importance de la première couche


Ne pas avoir froid peut sembler être la priorité lorsqu’il s’agit de s’équiper pour les sports outdoor. Mais sans un vêtement technique qui favorise la respiration de la peau et l’évacuation de la transpiration, le contrat ne semble pas bien rempli. En effet, les mauvaises odeurs restent un inconvénient ou une source de gêne pour beaucoup d’entre nous.

À l'issue d’une séance d’activité intensive, les bactéries contenues dans la transpiration provoquent un inconfort et des odeurs désagréables. Sur un tissu en polyester, par exemple, elles se développent davantage, et l’odeur persiste même après lavage. C’est pourquoi le choix de la première couche est primordial, et le polyamide apparaît comme le tissu idéal, puisqu’il retient bien moins les odeurs que le polyester et, après lavage en machine, aucune ne persiste.

Et, cerise sur le gâteau, certains vêtements techniques offrent, en plus de ces caractéristiques, une protection des zones sensibles du haut du corps (oui, on parle bien de GetBack).


Maintenant que vous connaissez le secret des 3 couches, s’équiper pour les sports outdoor n’aura plus de secret pour vous, quelles que soient les conditions !

Si cet article vous a plu, n'hésitez pas à le partager sur les réseaux ou à l'enregistrer sur Pinterest :



5 vues0 commentaire